Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /var/www/clients/client2/web3/web/includes/menu.inc).

A Moscou pour l'unité des églises et pour la paix (1960)


 

En août 1959, La Pira se rend à Moscou. Il est le premier intellectuel catholique à aller en Union Soviétique suite à une invitation officielle. Il prend alors part à d’importantes rencontres de haut niveau et les évoque dans ses lettres aux religieuses qui avaient accompagné ce délicat voyage de leurs prières.

Au métropolite Nicola, il dit être venu pour servir de « pont marial d’oraison » entre Fatima et Moscou, entre l’Église d’Orient et celle d’Occident, et cela juste au moment de la festivité de l’Assomption parce que celle-ci est mystérieusement liée aux apparitions (Lourdes, Fatima, etc.). Comme la résurrection du Christ, celle-ci est l’origine du mystère de l’histoire de l’Église et des peuples.

Lors de sa rencontre avec les dirigeants soviétiques au Kremlin, La Pira insiste sur la nécessité de se libérer une fois pour toute de l’athéisme d’État : Ainsi vos peuples se souviendront (ils sont même déjà en train de se souvenir) des beautés de la paix, de la joie de la maison natale (la maison mystique du baptême et de la prière) et reviendront à celle-ci ! Et ils réjouiront le Père céleste : à partir des rives douloureuses des fleuves de Babylone, ils se souviendront de Jérusalem détruite et lointaine, ils pleureront et s’engageront avec joie sur le chemin du retour !

La conclusion de la lettre est une question rhétorique sur la foi dans l’efficacité de la prière :

Voilà alors la question : Quelle est, dans les desseins de Dieu, l’efficacité de cette immense force de prière et de souffrance inscrite dans la phase actuelle des rapports entre Orient et Occident ? Quelle mystérieuse validité historique possède ce pont jeté le jour de l’Assomption, entre les deux rives chrétiennes d’Orient et d’Occident ?