Le langage des enfants parlera en toi

 

Dans cette lettre non datée, mais que l’on estime de la seconde moitié de 1922, La Pira exprime toute son admiration pour la capacité qu’a son ami d’interpréter les sentiments des personnes simples et pour le don qu’il a de toucher à l’éternité grâce à la poésie.

[…] avant j’avais vagabondé devant les mots creux de tes miséreux, de ceux qui sont comme les hirondelles et ont parfois un calme séraphique. Il m’est maintenant venu à l’esprit que la Plèbe (la grande plèbe, les pauvres gens, les nobles du royaume des cieux) possède le langage séraphique, un langage géométrique. Elle est parfaite comme le vol des hirondelles, comme l’aumône offerte fraternellement entre mendiants.

[…] Cette plèbe qui dort dans la rue et qui se cache dans son propre cœur ne connaît pas la liberté des bourgeois, la civilisation du monde, le Droit de participation à la vie politique !! Elle est ingénue comme les enfants et se modèle suivant ton Enfant que j’ai toujours devant moi comme exemple d’Éternité

Façonne-toi toi aussi et sois plèbe. Et quand tu seras tel que le langage candide des enfants te parlera à toi aussi, tu auras atteint le don sublime de savoir parler au cœur de l’homme.